La chanceuse

Nous les avons rencontré un soir de semaine, alors que nous faisions une de ces soirées « flemme » à l’enoteca du quartier (comprenez « bar à vin »). Un jeune couple d’américains, super mignons, la trentaine, beaux et très… américains.

C’était une belle soirée de Septembre ou d’Octobre. Il faisait encore beau et chaud. Nous, nous étions en mode y-a-rien-à-manger-dans-le-frigo-viens-on-va-au-resto. Comme c’est un mode récurrent, autant vous dire qu’on a déjà testé toutes les enoteche du quartier San Giovanni / Celio / Monti (et certaines d’entre elles sont vraiment pas mal*)!

Comme toutes les bonnes enoteche qui se respectent, l’espace est plutôt réduit et les tables sont très proches les unes des autres. C’est à la fois intime et convivial. Ce soir là, il y a ce couple en face de nous, qui nous observe. Alors que nous attaquons le dessert, on commence à discuter avec eux. Ils achèvent une semaine de vacances à Rome. Ils sont originaires de Caroline du Sud je crois, d’une île assez tranquille; elle est avocate, lui représentant commercial.

Ils partagent avec nous leur passion pour la cuisine, le bon vin, l’Italie, la France. C’est leur dernier soir à Rome, et ils ont des étoiles pleins les yeux. C’est beau. Nous travaillons le lendemain, mais nous faisons durer la soirée.

Au moment du limoncello, ils annoncent que nous avons de la chance. « Vous savez, aux Etats-Unis on ne tombe pas sur un endroit comme celui-ci à tous les coins de rues ». En réponse à nos regards perplexes, ils nous indiquent les murs, tapissés de bonnes bouteilles de vins.

Ah! Oui, ça….

Image

C’est tellement commun pour nous européens, et particulièrement en Italie, que l’on ne se rend pas compte à quel point c’est unique. Une chance. Notre petit restaurant de flemmards du jeudi soir, quand les 2 tomates et la tranche de jambon dans notre frigo nous font peine, est un bar à vin de quartier référencé dans tous les bons guides, où nous sommes surs de trouver le réconfort d’une bonne bouteille et d’une cuisine simple et efficace.

A ce sujet, la blogueuse américaine Amanda Ruggeri écrit que vous pouvez vraiment dire que vous êtes chez vous à Rome lorsque, pour vous, « Le prix des bouteilles chez le marchand de vins dans votre pays d’origine vous provoque des brûlures d’estomac. C’est bien dommage, car vous vous êtes habitués à prendre un verre de vin pendant le dîner, et depuis, même si vous ne vous qualifiez pas de « fin connaisseur » ou au-dessus du vin de table**, votre palais pourri gâté d’expat’ en Italie pense autrement ».

Alors certes, Amanda aurait certainement pu dire la même chose en France, mais quand même. Je me sens chanceuse de vivre en Italie, dans un pays où l’art culinaire et vinicole est élevé au rang de divinité, et où même dans les zones les plus touristiques, il est possible de bien manger et bien boire pour un prix accueillant.
En Italie, il est rare de trouver du surgelé dans les restaurants, ou alors c’est indiqué sur le menu. Et les italiens sont prêts à mettre le prix quand il s’agit de manger de bon produits. Ce cercle vertueux permet aux Italiens de manger mieux en moyenne que beaucoup d’autres pays. Les états-unis notamment, qui ont probablement fait d’autres choix. Mais la France aussi. La qualité de la restauration moyenne gamme est assez honteuse chez nous, surtout dans les zones les plus touristiques, et c’est bien dommage.

Je suis chanceuse, je vous dis!!!

20140330-184633.jpg

—————————————————————————————————————–

* je vous donnerai mes adresses si vous êtes sages!!!

** dans le texte, Amanda parle du Two Buck Chuck. Un vin de Californie à 2 dollars,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s