Une cocotte à Rome

Impressions de Singapour

Me voilà de retour de vacances! Il n’y a que moi pour prendre un mois complet en espérant recharger les batteries, et pour rentrer encore plus vannée qu’avant! Celà dit je suis ravie de retrouver Rome, le soleil, l’odeur du Sud et ma petite routine!

Parce que je suis expatriée, je ne peux m’empêcher de visiter chaque ville comme une potentielle destination de future expatriation. J’aime aller à la rencontre des expat’ locaux, dans les bars ou les restaurants, et échanger avec eux sur leur vie, leurs impressions, etc… C’est aussi pour moi une occasion de prendre du recul sur ma propre vie d’expatriée.

De Singapour, je ne connaissais que les quelques lignes lues dans le Lonely Planet il y a quelques années de ça, alors qu’une amie partait s’installer là-bas: un Etat cosmopolite, visiblement riche en restaurants incroyables et en édifices à l’architecture futuriste, mais aussi un Etat très policé, propre et avec quelques interdictions improbables aux amendes salées (interdiction de manger ou boire dans le métro, interdiction de manger du chewing gum, etc…).

Chinatown, Singapour

Après ces quelques jours, je me suis posée la question: pourrais-je vivre à Singapour?

OUI, parce que j’ai aimé:

  • La propreté de la ville. C’est agréable de se balader dans les rues, le métro, et les parcs. La ville est d’une propreté remarquable, surtout lorsque l’on vit en Italie, où la gestion des ordures est tout sauf sous contrôle!
  • L’organisation des transports en commun: le métro quadrille la ville et se déplacer est super simple. Tout est bien expliqué, la signalétique est claire, et le réseau dans l’ensemble est bien fait. Nous sommes allés au Zoo en métro et bus, et les plans indiquent le temps de parcours, le terminal de bus était super bien organisé. Bref, une bouffée d’air frais pour la Romaine en mal de métro que je suis!
  • La cuisine internationale à portée de main! J’ai beau vivre littéralement au pays de la bouffe, a.k.a. l’Italie, je suis en manque permanent de cuisine du monde. Les Italiens du sud aiment manger, mais ils n’aiment que leur propre cuisine, et ils manquent parfois de curiosité culinaire. Honnêtement. Difficile de trouver un bon mexicain, un tajine, une choucroute,  ou encore des restaurants asiatiques autres que le sushi (j’adoooooooore les sushis cela dit, mais ça ne suffit plus) ou le chinois. En 3 ou 4 jours à Singapour j’ai mangé dans des restaurants du monde entier, et toujours super bien. Alors certes, la diversité, ça se paie, et manger un plat de nouilles sautées vous coûtera toujours moins cher que de manger des tortillas, mais la moindre food court du centre commercial d’en bas vous proposera un peu de tout.
  • Etre au coeur de l’Asie, et pouvoir partir en week-end à Bali ou aux Perhentians sur un coup de tête. Bon moi sur un coup de tète je pars à Capri, à Paris ou à Londres. Chacun son truc, mais c’est quand même un bon point, non?
  • Le coté cosmopolite d’une ville qui se nourrit de l’immigration. A Singapour, si vous en avez ras-le-bol de passer vos soirées avec des Français, il suffit de sortir à Clarke Quays dans le premier pub venu et vous aurez de nouveaux amis Australien ou chinois. Simple comme bonjour. A Rome aussi, je connais les repères à expat’, mais globalement la ville appartient aux Romains…
  • La chaleur! Qui l’eut cru, mais après 4 ans à Rome je suis devenue une obsédée de la météo. Moi, la cocotte des montagnes qui aime le froid qui pique, et qui se transforme en serpillière grogneuse dès que le thermomètre dépasse les 25°c, je serais plutôt partante pour vivre toute l’année entre 27 et 33°C, ne pas me prendre la tete avec la météo et jeter mes fringues d’hiver… C’est dit!
  • J’ai déjà parlé de la bouffe? Non parce que tu peux aussi manger des petites salades en bas de ton bureau, ou encore un curry thai! Vu de Paris ça semble normal, mais vu de Rome, c’est énorme!

 

Marina Bay


NON, parce que j’aurais du mal avec:

  • les 14 jours de vacances par an (en gros). J’ai calculé que ça fait moins de 3 semaines de vacances, en sachant que lorsque vous vivez en Asie, rentrer en France vous prendra 2 jours de vacance déjà, donc mettons 1 semaine à Noel, et 2 semaines l’été… Dur. Je ne vois pas beaucoup ma famille depuis que je vis en Italie, mais avec mes 5 semaines j’arrive quand même à leur en consacrer 2 par an!
  • Le manque d’authenticité. La ville manque d’histoire, et les murs ne racontent pas grand chose. Le Marina Bay Sand c’est très fun et ça impressionne 5 minutes, mais ce n’est pas le Colisée ou la tour Eiffel. Le sentiment que j’ai eu est celui d’une ville un peu « fake », dans laquelle le jeune expat’ banquier plein aux as part s’encanailler quelques années, dans un vent de fric, de p**** et de luxe bling bling assez peu séduisant…
  • L’absence de « centre ville » et le sentiment de ne pas avoir de « vie de quartier ». Je me trompe peut-être, et il y a surement des quartiers super sympas à Singapour, et je fais probablement ma pimbêche européenne, mais j’ai eu l’impression que beaucoup de choses se passent dans les centre commerciaux (restos, cinémas, etc…), et à part quelques quartiers animés (les Quays, Orchard, etc…), j’ai eu le sentiment d’une ville dortoir d’un coté, et déchaînée de l’autre. Sans vraiment de communion entre les deux mondes. Moi qui ai développé une passion pour les commerces de proximité, et qui adore passer mes soirs de semaine à tester les bars à vin du quartier, je ne suis pas sure que la vie à Singapour soit faite pour moi.

Emerald Hill by night

une cocotte à Rome

En bref, si jamais on m’envoie à Singapour avec un contrat d’expat’, je ne dis pas non, mais je ne m’explique pas pour autant que ce soit la première ville d’expatriés Français en Asie…

Publicités

2 réflexions sur “Impressions de Singapour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s