10 erreurs que font les touristes en Italie (et qui horripilent les italiens!)

Je croise parfois des touristes exaspérés (et exaspérants) dans les rues de Rome ou ailleurs, vexés que personne ne les écoutent, d’avoir été mal traités dans un restaurant, de s’être fait arnaqué, etc… Si l’accueil fait aux touristes en Italie est loin d’être aussi désagréable que celui réservé par les Parisiens, les Italiens se comportent parfois comme des rustres et l’incompréhension culturelle peut laisser une sensation amère.

C’est pourtant dommage de gâcher de beaux souvenirs de vacances, quand quelques notions basiques sur la vie en Italie suffiraient à résoudre le problème. Voici mon top 10 des erreurs classiques des touristes en Italie, et qui agacent les Italiens. Certaines sont du vécu personnel en tant que touristes, d’autres m’ont été soufflées. Suivez le guide si vous ne voulez pas vous faire pendre haut et court par une horde d’Italiens énervés!!!

1. Demander du parmesan pour accompagner des pâtes aux fruits de mer ou au poisson. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en matière de cuisine, les Italiens sont intraitables! Certaines choses se font, et d’autres sont à bannir de vos habitudes au plus vite. Le parmesan est réservé aux plats de pâtes simples, avec de la viande ou des légumes, et basta! C’est certainement l’erreur la plus répandue des touristes, et sincèrement, après plusieurs années en Italie je peux confirmer que le parmesan et le poisson ne font vraiment pas bon ménage! Evidemment demander du Ketchup ou de la mayonnaise pour son plat de pâtes est également à bannir, non seulement en Italie mais en général!

2. Commander un capuccino après le repas, que ce soit au déjeuner, au dîner ou dans l’après-midi. Un peu comme le premier point, le capuccino est considéré en Italie comme une boisson du matin, voire exclusivement réservée au petit déjeuner. Prendre un café espresso à jeun peut en effet être un peu agressif pour l’estomac, et le capuccino est en outre plutôt gras et nourrissant, donc c’est parfait pour le matin… jusque 11 heures. Après c’est interdit, et les italiens vous regarderont d’un très mauvais œil!

|Une cocotte à Rome
Le cappuccino, le matin ou rien!

3. En visite à Rome, prendre le métro (ou le bus 64, me souffle-t-on) pour aller au Vatican, entre 8h et 9h le matin. J’en ai déjà parlé ici, mais les transports en communs font légèrement défaut à la ville. Non, les romains  ne prennent pas la voiture juste pour l’amour de conduire, mais parce qu’ils n’ont pas d’autre choix. Et rien n’agace plus un romain que de devoir laisser passer 5 métros et arriver (très) en retard au bureau parce que des groupes de touristes se poussent dans les rames comme si le monde entier était à leur disposition.

4. Se balader avec juste une carte bleue en poche. En Italie, plus vous allez au sud, plus basse est la probabilité de pouvoir payer en carte bleue. Ici, le liquide est roi! Les raisons sont assez évidentes donc on ne s’étendra pas sur le sujet (qui a parlé d’évasion fiscale?). Les touristes se font sans cesse piéger, mais du ticket de métro, au taxi, ou encore dans de nombreux restaurants il est impossible de payer en carte bleue. Les choses changent, mais mieux vaut être prévoyant.

5. Se plaindre, être mal poli, s’énerver parce qu’il y a du monde. Oui dans le centre, il y a du monde. Mais la plupart du temps, ce sont des touristes qui grouillent dans les petites ruelles! Inutile de vous plaindre de la présence d’autres touristes, ce n’est pas de la faute des Romains si la ville est victime de son succès! Clairement, il va falloir vous attendre à faire la queue pour entrer sur les sites archéologiques, dans les restaurants, etc… Adaptez-vous, et faites comme les locaux: prenez votre mal en patience! Remarquez d’ailleurs que les Italiens sont beaucoup plus cool envers les touristes qui encombrent la ville que les Parisiens! Donc restez polis!

6. Être mal habillé. C’est vrai qu’en Italie il fait chaud. Mais lorsque les touristes visitent une ville, ils oublient parfois qu’ils ne sont pas à la plage, mais dans une vraie ville, avec de vrais habitants dedans. Et ça peut paraître étrange, mais certains italiens sont choqués par le manque de respect des touristes en ce qui concerne le style vestimentaire (short en février, tong, etc…). L’apparence a son importance en Italie!

7. Mal manger.  Il n’y a rien de plus rageant pour les Italiens que de voir des touristes mal manger en Italie, eux qui sont si fiers de leur cuisine nationale! Ce n’est pourtant pas difficile, il suffit d’éviter absolument tous les restaurants avec des rabatteurs en général, les restaurants autour des lieux touristiques, et également les restaurants qui exposent en vitrine des exemples des bons petits plats qu’il y a sur le menu. Donc oui, ça exclue toutes les terrasses de la Piazza Navona, Campo dei Fiori, Panthéon, Colisée, piazza del Duomo (partout en Italie), etc… Et aussi Tripadvisor. A chaque fois que je vais consulter des restaurants sur TripAdvisor, les touristes sont super contents et les Italiens disent que c’est nul. Mon conseil: utiliser les guides (le routard a généralement un bon palais), Parla Food, et votre 6ème sens. Je ferai un article prochainement sur comment identifier les bons restaurants en Italie!

Une cocotte à Rome
Mal manger en Italie résulte de l’attentat à la fierté nationale Italienne!

8. Jouer au foot dans les musées ou se baigner dans les fontaines. Bon OK ça ressemble à une blague absurde, mais visiblement certains petits rigolos (tel que Justin Bieber en septembre) prennent le Vatican pour Disneyland, ou encore quelques fêtards se font des bains de minuits dans les fontaines du XIVème siècle (des Français par ailleurs, c’est un peu lol pas bien!). Sachez que la bienséance est de mise dans les musées ou lieux de cultes (comme dans beaucoup d’autres pays dans le monde), et que si vous vous baignez dans la Fontaine de Trevi vous prendrez une amende. Vous serez prévenus 🙂

9. Parler en Français comme si le monde entier vous comprenait. Bon en réalité les italiens comprendront peut-être plus facilement le français que l’anglais, mais faire un effort pour saluer ou remercier en Italien est très apprécié par les italiens. On aimerait d’ailleurs qu’ils fassent pareil chez nous!

10. Passer plus de 2 minutes à prendre son capuccino et son cornetto au bar le matin à 8 heures. Personnellement il ne m’arrive jamais de tomber sur des touristes qui prennent un peu trop leur temps, mais les Italiens ont une conception du café un peu différente du reste du monde. En Italie, le café se prend quasi exclusivement debout, accoudé au bar, et s’avale en une ou deux gorgées. Une affaire rapide, efficace, juste le temps d’échanger quelques mots avec le barman (« il barista » en Italien), et hop, c’est parti pour une journée de travail. Dans certaines villes comme à Florence, on observe l’émergence de terrasses couvertes mais sachez que le café vous coûtera plus cher en terrasse qu’au bar.

D’autres mésaventures en Italie vous sont-ils arrivées pour lesquelles vous auriez besoin d’un décryptage?

Baci baci les amis!

Publicités

61 réflexions sur “10 erreurs que font les touristes en Italie (et qui horripilent les italiens!)

  1. Aimant beaucoup voyager, j’ai ri devant ton article si criant de vérité ! J’ai regardé mon copain avec des yeux ronds quand il a commandé un cappuccino à 17h en terrasse ^^
    Bref, le genre de comportements que tu soulèves a le don de m’horripiler, du coup je me surprends moi-même à pester contre mes semblables à l’étranger…

    Le pire pour moi a été lors de mes voyages en Asie du Sud Est : femmes à moitié nues qui passaient leurs bras autour des bonzes, backpackers sales puant la bière qui hurlaient dans les trains de nuit… Le plus gros choc pour moi a été Bangkok, les français y font n’importe quoi !

    1. Merci Beauté de Porcelaine! Ça me fait plaisir de savoir que tu as ri :)!
      Je suis d’accord avec toi sur les touristes en Asie d’ailleurs!
      Pour ce qui est du cappuccino, je faisais pareil avant, j’en buvais à toute heure! Lorsque je vivais en Allemagne je commandais d’énormes cafés latte à l’heure du goûter pour me réchauffer! C’est une question d’habitude et de coutumes (et de températures?). Au final ce n’est pas très grave. Mais attention au parmesan sur les pâtes au poisson!

    2. Bonjour Merci pour ses commentaires , je ne comprend pas ce que vous avez contre les parisiens. C’est bien connu, que tout les endroits situer à cotes d’un lieu touristiques consiste à arnaquer le premier touriste venu. Et je vous l’accorde aussi bien à Paris. Donc s’éloigner, et vous trouverez des parisiens sympa! Merci .signé Une parisienne à Rome

  2. Merci pour ce sourire du matin !! Je pense que l’on pourrait aussi faire ce genre d’articles pour les touristes en France l’air de rien 🙂
    Mais , il est vrai que le touriste français à l’étranger est un cas exceptionnel parfois ! 😀
    Merci pour ce petit voyage matinal en Italie, un pays qui me manque.

      1. Pour la carte bleue moi qui suis une habituée du Sud c’est surtout utile pour retirer du liquide au bancomat étant donné qu’il est interdit de voyager d’un pays à l’autre avec plus de 1000-3000 euros en liquide (dépend d’où l’on vient, toujours bon de se renseigner avant de passer la frontière pour pas être embêté)

  3. Tellement vrai ! Sur la bouffe ils sont intraitables mais c’est vrai qu’ils ont raison. Par contre pour les transports en commun romains, s’ils étaient un peu plus nombreux à payer leurs impôts, ça fonctionnerait peut-être un peu mieux… (encore un truc à ne pas dire en Italie !)

    1. Haha Simplette, merci! Tu conclues un peu vite pour ce qui est des problèmes de transports à Rome, mais tu n’as pas complètement tort! C’est un peu plus compliqué que ça malheureusement (mauvaise gestion du budget de la part de la ville, beaucoup de parties prenantes qui entrent en compte, des problèmes liés également au facteur « archéologique », c’est à dire qu’à chaque fois que tu creuses à Rome (ou à Naples, ou ailleurs en Italie) tu tombes sur des ruines antiques donc tout s’arrête…). Toute une histoire!

  4. C’est assez drôle mais je crois que c’est l’attitude du touriste en général. On croise les mêmes à Paris (les étrangers ne font pas tellement d’effort non plus). J’ai l’impression que les gens font n’importe quoi dès le moment où ils ne sont pas chez eux, c’est affolant ! Une fois au Château de Versailles, j’en ai vu passer au dessus des cordes pour aller se faire prendre en photo près d’un meuble ou je ne sais quoi… Incroyable !
    Je suis déjà allée en Italie, j’en ai un très bon souvenir . J’ai toujours reçu un très bon accueil, sauf la 1ère fois où je suis allée à Venise, les habitants n’étaient pas super sympas avec nous, nous étions étudiants à l’époque (et pourtant nous étions calmes !), ils nous envoyaient promener quand on posait des questions dans la rue (en italien je précise, pt être pas très bon mais italien qd même lol). Bon ce séjour était un peu à part, je pense que les habitants doivent être saturés de touristes, je comprends… A part ça, pour les séjours suivant c’était super. J’ai un souvenir de restau très sympa où nous n’étions pas très nombreux, les serveurs avaient mis un match important de foot (de calcio devrais-je dire !). C’était très sympa de les voir s’énerver après les joueurs etc, on a beaucoup discuté avec eux (surtout les gars d’ailleurs), c’était une chouette soirée 🙂
    Mais dis-moi : Tu crois vraiment que les italiens peuvent t’en vouloir parce que tu bois un cappucino à 17h ??? Nous avons tous des habitudes différentes et je ne crois pas que celle-ci soit particulièrement grave ! La première fois où j’y suis allée, nous avons goûté à toutes les sortes de café que nous pouvions durant notre séjour (oui quand je vais à l’étranger je goûte tout ^^) et je n’ai pas regardé l’heure qu’il était !! Je crois qu’il faut savoir accepter les différences (tant qu’il n’y a pas de pb de respect) et je n’ai jamais rien senti de tel chez les italiens…
    Mon frère compte y déménager dans pas si longtemps, tant mieux, j’irai plus souent… C’est magnifique et on y mange tellement bien !

    1. Merci Gaelle pour ton retour!
      Evidemment je ne pense pas que les Italiens puissent en vouloir aux touristes de prendre un cappuccino a 17h! Ils sont habitués à voir défiler de nombreux touristes! Mais si tu veux visiter l’Italie et que tu essaies te fondre dans la culture locale, tu es grillée si tu commandes un cappuccino après ton déjeuner 😉

  5. Etant déjà allée en Italie plusieurs fois je ne peux que retrouver ces topographies chez les touristes en général.
    S’intéresser à la culture dans le pays dans lequel on séjourne est primordial je trouve.
    Je ne savais pas pour les 2mins au bar pour le café ! Pour le coup cet été j’avais pris un caffè latte freddo et étais bien restée 10min ^^ »

    1. Merci Rosenoisettes! Ne t’inquiète pas pour le bar! Chacun son rythme, mais c’est vrai que la bienséance tacite veut que tu laisses ta place au bar le plus rapidement possible, surtout s’il y a du monde!

  6. Franchement, je n’aime pas trop ce genre de billet qui fait un peu « moi j’ai la double culture et je vais t’apprendre la vie petit touriste ». Pour ma part, je suis une touriste et je bois du cappuccino après le repas quand je suis en Italie, voire même quand je suis chez moi. Et ça ne changera pas. Ce n’est pas une erreur, tu sais pourquoi ? Parce que je ne voyage pas pour savoir ce que les autochtones vont penser de moi, je ne voyage pas pour savoir si je « fit », je voyage pour me faire plaisir. Et si le parmesan dans mon plat de pâtes aux fruits de mer me fait plaisir, bah c’est pas une erreur, du coup !

    1. Hello Psycho! Evidemment mon billet n’est pas à prendre au premier degré (aucun Italien ne va vraiment te pendre haut et court si tu mets du parmesan dans tes tagliatelles au saumon :)!)
      Si le voyage n’est pas nécessairement synonyme de « fusion interculturelle » où l’on devrait tous adopter les coutumes locales, je trouve qu’il est enrichissant à titre personnel de s’intéresser à la culture du pays de destination. J’ai vu des restaurateurs refuser d’apporter du parmesan à des touristes parce que « c’est pas bon » (sic). C’est leur droit, même si dans d’autres cultures comme aux Etats-Unis, le client est roi.
      J’ai lu ton article en réaction au miens, et tu vantes un style de tourisme qui est celui du plaisir, et au diable si la pizza avalée sur les marches de la Piazza di Spagna n’était pas la meilleure du monde, puisque tu as kiffé. Et c’est bien aussi.
      Pour ceux que le débat intéresse, c’est par ici: http://drolesdhumeurs.blogspot.fr/2014/10/societe-ces-ploucs-de-touristes.html#more

    2. Bravo Psycho

      J’ai trouvé ces recommandations particulièrement exclusives et exaspérantes mais pour qui se prend elle ou il ?

      L’Italie ne fait pas exception au reste du monde….vous serez jugés par qui se permet de juger….pour le reste…aimez ce pays merveilleux et oubliez ces pseudos procureurs si français!

    3. Totalement d’accord avec toi sur ce point. Je reviens d’un séjour à Rome et les Romains sont ultra désagréables, leur comportement envers moi a vraiment été à vomir. Overdose de touristes, je peux comprendre mais même les vendeurs de rues deviennent désagréables et vont même jusqu’à t’insulter pour leur avoir dis que ça ne t’intéressais pas. C’est assez étonnant sur le coup. Reste que Rome est une jolie ville mais une fois, pas deux.

      1. Nous avons adoré l’Italie qui est un pays merveilleux, mais nous avons trouvé certains italiens désagréables. Enfin, pas tous. Nous avons essayé de parler un peu italien mais nous n’étions pas doués du tout donc nous faisions un mélange d’italien, de français et d’anglais. Les commerçants nous servaient puis voyant que nous prenions du temps à nous faire comprendre s’occupaient d’autres personnes (pendant que je parlais) qui arrivaient entre temps. Je me souviens avoir dû m’y reprendre à 3 fois avant de pouvoir commandé un repas (à emporter) un midi ou pour demander à un commerçant s’il vendait les billets d’entrée d’un site (puisqu’il vendait les tickets de bus pour s’y rendre).
        A Naples à la gare, le personnel auquel nous avons eu à faire était super désagréable (« Vous ne savez pas Ça? Dans tous les pays c’est pareil! »…. entre autres….. mais euh non désolés, on ne prend pas le train en France. Et puis je ne sais pas si les choses sont identiques ou différentes d’un pays à l’autre!!). Dans les restos, les serveurs pas toujours très accueillants (pour certains. Je me souviens aussi une fois d’une serveuse qui nous à peine montré la table où nous devions nous assoir, tout en continuant son service. Avec le bruit et la langue que nous ne maîtrisons pas, nous n’étions pas sûrs d’avoir compris. On est restés plantés là puis on est sortis puisle patron nous a rattrapé en s’excusant et nous a installés comme il se devait). Je ne citerai pas tous les exemples, mais je pourrai…
        En revanche, les personnes sympathiques que nous avons rencontrées étaient vraiment extra! Un peu comme s’il n’y avait que les 2 extrêmes. Car les gens que je decrits comme extra, étaient vraiment très chaleureux et très humains, prêts à aider pour nous donner une information, parfois même nous accompagnaient.
        Nous avons passé un merveilleux séjour et je conseille à tout le monde d’aller à Rome, Capri et Pompei au moins une fois dans sa vie!

  7. Sympa ce billet ! Avant d’aller dans un pays il faut demander ou se renseigner sur les mœurs ou sur ce qui peut être mal vu ou pas, les cultures ne sont pas les mêmes, parfois dans un même pays il y a des différences entre les régions comme tu as put le citer. Souvent c’est mentionner dans le guide du routard, parfois c’est juste du bon sens et du savoir vivre tout cours. Ok on est en vacances, mais il ne faut pas non plus importuner les autochtones. Rome, Paris, etc on voit toujours des touristes faire n’importe quoi et lorsqu’on les dévisagent ils crient a l’accueil froid. Je suis aller au Caire il y a quelques années et pareil tu vois des touristes européens qui se baladent en mini short (ras-les-fesses) et tongs en plein quartier populaire au centre ville. Forcement ça agace les gens, c’est un pays a majorité musulmane, ou la pudeur est de rigueur, et même s’ils ne disent rien, ça les choquent et parfois certaines femmes se faisaient embêter et draguer a cause de ça. Apres elle te dit « oui nan mais je suis aller au Maroc je m’habillais comme ça ».Ce qui est tolérer dans un pays ne l’est pas forcement ailleurs. il fait chaud mais pas la peine d’être presque nue ou en tenue de plage.
    Idem en Tunisie ou j’ai vu des nanas qui se croyaient a Saint Trop’ et qui se baladaient seins nus sur la plage avec micro string. Sans parler de ceux qui râlent, ceux qui demandent un tajine local, et qui une fois servis trouvent ça trop épicé, trop relevé et changent de plat après l’avoir goûter (quand on sait le temps que çà prend pour préparer un tajine on comprend le manque de respect). Sans parler du « roulage de pelles » en ville devant les enfants; toutes les villes ne sont pas Paris ou l’amour et roucouler font partie de l’atmosphère de la capitale ça les couples en lune de miel l’oublient aussi et les bisous mamours dans la rue peuvent choquer des passants.
    J’ai aimer ta façon de traiter le sujet avec humour et second degrés. J’ai visiter Rome un week end donc je n’ai pas eu le temps de tout voir ou me rendre compte de tout mais j’ai vu des gens se faire refouler du Vatican a cause de leur tenues .. pour moi c’est du savoir vivre. Je suis allergique aux tongs en pleine ville. On est pas a la Havane ou a Rio de Janeiro. La vie citadine a ses codes, auxquelles s’ajoutent le respect de la culture, des mœurs, et de la population locale. Bonne continuation.

    1. Merci Ines! Ca me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à faire des recherches sur le « dress code » des pays que je visite 🙂 J’ai passé des vacances entières en pantalon et chemisier à manches longues en Thailande sous 35°c pour pouvoir visiter les temples! Dur dur!

  8. Au contraire de Psycho (un peu rigide non ?), je trouve ton billet très sympa et je l’ai pris, je pense, comme il le fallait, c’est à dire un petit guide où tu prends et laisse ce que tu veux.
    Bien entendu, aucun touriste ne sera insulté s’il reste trop longtemps au comptoir d »un bar. Par contre, savoir que la carte bancaire est plutôt rare est important.

    Je suis une grande fan de l’Italie et j’ai été à chaque fois très bien reçue, même à Rome où nous étions étonnés que les gens fassent de si grands efforts pour nous parler en français et nous indiquer notre chemin, avec un grand sourire.

    Et nous avons merveilleusement bien mangé, que cela soit en Sicile, à Turin ou à Rome.

    baci baci !!

    1. Merci juristeinthecity! C’est vrai que l’accueil en Italie est en général de très bonne qualité et les Italiens sont polis et adorent montrer qu’ils parlent le Français! En fait ils apprennent plus le Français que l’anglais à l’école donc on a de grandes chances de réussir à se faire comprendre! Evidemment tout n’est pas à prendre au premier degré dans mon article, mais je pense que cela peut aider à préparer un futur voyage! baci!

  9. Haha, excellent ce compte rendu, tu m’as appris des choses ! Je compte justement aller en Italie à la fin du mois (je croise les doigts pour que ça se fasse)… va falloir oublier le « capuccino » qui me sert de goûter 🙂 !

    1. Merci Polina! La fin du mois c’est pas dans 2 jours :)??? Pour le goûter mon conseil c’est quand même de manger une glace si tu aimes ça! C’est l’occasion ou jamais! L’Italie c’est le pays du Gelato!!!

  10. Ahah ton article est aussi valable, pour certains points, en France… Notamment la politesse, le minimum de vocabulaire du pays visité, etc, ça arrache pas la rate non plus. Pour bosser dans un musée 7j/7 quasiment, je vois des touristes toute la journée et franchement, y a du cas ahah.
    En revanche quand je lis les commentaires au dessus de moi, je n’ai pas l’impression de parler des mêmes italiens ! Pour y être allée à plusieurs reprises et pour en voir tous les jours au boulot, je ne les trouve pas, de manière générale (il y a toujours des exceptions, évidemment!!) aimables, polis, transpirante la gentillesse ou quoi que ce soit. Mais je me trompe sûrement, nous en France on dit bien qu’on est des râleurs pas accueillants… AH MAIS C’EST VRAI. ahaha :p
    Ton article est top, sinon !! Pense-bête, pas de capucc après 11h ! 😀

    1. Bonjour Camillou! Ton avis sur les Italiens est intéressant! Je suis à peu près certaines que les touristes Français ne sont pas appréciés en général, mais je ne sais pas trop comment sont perçus les Italiens (à part qu’ils débarquent en smala, et qu’ils parlent forts!). En ce qui concerne l’accueil, et là je parle pour moi, expatriée ET touriste en Italie, c’est variable en effet. Ils ne sont pas parfait mais je les aime quand même!

  11. La seule règle vraiment utile et n’importe ou ou tu voyages c’est le respect des gens dans sa façon d’être. Le coup du capuccino, du parmesan ou du café avalé rapido, je ne pense pas que ça poussera un italien au suicide. Et quand bien même. Quand je vois un américain manger du foie gras avec du coca, ça ne me hérisse pas le poile, je m’en cogne, je me dis juste que c’est dommage pour lui

  12. Ton article est super. Je suis allée à Milan, j’ai d’ailleurs adoré cette ville. Bondé de touristes mais étant touriste moi même ça ne m’a pas gêné. J’aurais du juste me renseigner niveau restaurant, parce qu’on c’est fait avoir. On cherchait une pizzeria, une bonne, une vraie d’Italie. Malheureusement, on est tombé dans une pizzeria où c’était juste horrible, pas tenu par des italiens et la pizza était limite immangeable. Moi et mon ami, on a galéré à parler en Italien mais au moins on y arrivait, les Italiens étaient assez heureux de nous parler, parce qu’on avait le sourire et on rigolait avec eux. Et je dois dire qu’on se tenait assez bien la bas, alors qu’à Paris, on fait n’importe quoi, parce qu’on se croit chez nous. Que ça soit pour le code de la route ( pour piéton ) ou notre façon d’être. Du coup ça nous a fait revoir notre façon d’être chez nous et nous comprenons ce que les touristes peuvent endurer ou ce que les locaux vivent J’ai hâte de lire ton article sur comment reconnaître les bons restaurants en Italie, j’aimerais pas me refaire avoir. Et la prochaine fois que je vais à Milan, j’oublierais pas le guide du Routard ^^
    Bonne soirée

    1. Bonjour Carole! Et oui malheureusement tomber sur des arnaques ça arrive aussi en Italie! Et c’est bien dommage car on mange vraiment bien dans ce pays que j’adore! Je vais essayer de trouver du temps pour l’article sur les resto, promis!

  13. J’adore le point de vue que tu donnes à ton article. Certains paragraphes m’ont bien fait rire.
    J’ai appris que le cappuccino est une boisson matinale (ce que j’étais très loin de savoir), par contre, il ne me serait jamais venu à l’idée d’ajouter du parmesan à mon plat de fruits de mer ou même de me baigner dans une fontaine.
    La seule et unique fois où je me suis rendue en Italie, je me souviens avoir mal mangé. Trop sec. En me renseignant un peu, je suis tombée dans un de ses restaurants « arnaques » pas de chance.
    Depuis, et partout où je me rend, je fais très attention aux restaurants dans lesquels je mange.

    1. Bonjour Valérie! Les restaurants en Italie, en réalité c’est un peu comme en France, il y a les vrais, qui ont l’amour de la cuisine local et du client, et il y a les autres, qui cherchent juste à faire du fric sur le dos des touristes…

  14. il y a pas mal d’année avant les euros ,dans une banque a Venise j’ai changé des Francs pour des lires ,et bien ils m’ont arnaqué de la moitié de la somme qu’il me revenait ,et même le directeur a soutenu que c’est moi qui m’étais tromper ! alors depuis il ne faut plus me parlé d’Italie que des voleurs !!!

  15. J’adore cet article , meme si je le savais déjà, ta façon de l’écrire est cool !
    Je suis déjà allée à Rome et j’ai complétement adoré. d’ailleurs j’y retourne 2 petits jours fin janvier 🙂 je vais donc tenter de faire des choses différentes à rome et j’adore le quartier du trastevere (meme si pour y aller c’est pas toujours facile avec les transports en communs..)

    bonne journée

    Sofie

    1. Merci Sophie pour ton commentaire! Fin janvier devrait etre une bonne période pour profiter de Rome (s’il ne pleut pas) car il y a beaucoup moins de touristes! Si jamais tu veux aller au Vatican ou à la Galerie Borghese n’oublie pas de réserver en avance!
      Bonne journée à toi!

  16. Très bonnes remarques sur les coutumes italiennes. Je suis d avis qu il faut toujours se renseigner avant de voyager et ton article y contribue. Merci.
    En revanche, je ne suis pas d’accord avec le french basching. Il me semble que tous les touristes du monde se comportent de manière étrange (je reste poli), surtout des qu ils sont en groupe (c est à dire plus de deux !) et spécialement quand ils sont un peu jeune (on vois rarement des seniors dans les fontaines à 4h du matin).
    Je rentre d un voyage à l île Maurice avec un groupe de 60 clients (français). En quittant l hôtel je me suis excusé auprès du patron parce qu un soir une bonne partie d entre nous (moi y compris, à mon corps défendant) avons fini tout habillé dans la piscine…Et bien, il m a rassuré tout de suite. Nous l avions bien fait rire et globalement il nous avait trouvé absolument charmants. Il m a aussi confié sa crainte lorsque son établissement était colonisé certaines semaines par les Russes ou pire les Sud-Af. Il devait, ces semaines-la embauche des vigiles supplémentaires rien que pour protéger son personnel.
    Alors, non je ne crois pas que les français soient les pires touristes au monde.
    Je déplore juste le tourisme de masse. Mais qui serais-je pour contester aux autres ce que j aime tant faire : voyager ?

    1. Merci beaucoup Hubert pour ton commentaire! Je suis d’accord avec toi, les touristes ont tendance à se lâcher à l’étranger, comme si ne pas être chez soi permettait de faire n’importe quoi… Malheureusement le French Bashing existe bel et bien, et les Italiens sont souvent exaspérés par les Français. Ça me rend triste, j’essaie de comprendre les raisons de ce mépris, et les touristes en sont peut-être ne partie la cause, mais pas seulement. C’est aussi notre façon d’être, l’accueil que nous même réservons aux étrangers qui viennent en France…

  17. Ciao, Je suis Italien, et excusez-moi si je ne suis pas capable d’écrire en français.
    Je crois que la relation entre les touristes et la cuisine italienne devrait être ramené à la bonne taille. Tout d’abord la cuisine est un art et en tant que telle doit être traitée. Prenons par exemple l’art de la musique: pensez-vous qu’un groupe de quatre musiciens peut prétendre jouer le Hard-Rock, où les seuls qui savent comment utiliser les outils ne sont le violon, la mandoline, ou de la trompette? Maintenant, nous allons prendre l’exemple de la peinture: tout le monde ne peut pas distinguer une peinture abstraite de Picasso des gribouillis d’un enfant, comme tout le monde ne peut pas distinguer l’art de ce qui est pas de l’art. cuisine italienne (comme beaucoup d’autres cuisines traditionnelles) provient d’une ancienne culture pour la simplicité et le bon goût et de modifier les motifs équivaut à détruire. Si vous voulez aller de l’avant et de boire un cappuccino après le déjeuner, pour mettre l’ananas sur la pizza, ou manger des spaghettis trop cuits et pâteux (de gustibus …), mais à la fin ne soyez pas surpris si quelqu’un en Italie refusera de servirveli, parce un artiste veut son art pour être apprécié à la façon dont il a créé. Quant à la baignade dans les fontaines, même ceux sont des œuvres d’art (sujettes à l’usure et non reproductibles) et en tant que tels, ils méritent le respect de tous.

    1. Merci Andrea pour cette explication de la philosophie de l' »art » de vivre italien (c’est le cas de le dire!) ! Lorsque j’ai publié cet article certains lecteurs ont réagi en disant – en substance – que finalement ce n’est pas parce que percevoir la beauté d’un Picasso par rapport au gribouillage d’un enfant n’est pas à la portée de tout le monde que le plaisir de l’expérience du Picasso est moindre. Peut-être mème que le bagage culturel de chacun modifie l’expérience sensoriel face à la meme oeuvre (ou au mème capuccino!). Je vis en Italie depuis des années et je comprends le point de vue des Italiens (je le partage addirittura!), mais je me dis aussi que si en tant que touriste en Asie je peux gouter un curry « moins pimenté » que le plat traditionnel, car mes papilles n’y sont pas habituées, alors un touriste peut bien trouver à son goùt le parmesan dans les spaghetti alle vongole… :)!

      1. D’abord, je vous avoue que j’aime personnellement à mélanger les spaghettis aux palourdes avec une (légère) pincée de Parmigiano, le persil haché, le poivre noir et un peu d’huile d’olive extra vierge brute d’olive … mais le problème est pas. Le fait est que chaque plat suit les canons généraux (de nationalité) en même temps exprime la touche personnelle et en particulier de ceux qui les (le cuisinier) exécuté. Si quelqu’un passe le temps et l’effort de vous cuisiner un plat comme il se doit, par exemple, un loup de mer grillé et de la truffe, et vous ruiner avec du ketchup … eh bien, mon ami … je dois dire … que les faits un cheeseburgher (que j’aime vraiment plus) !! En d’autres termes: si vous voulez manger « cuisine italienne d’origine », la logique vous dit que vous devriez manger de la nourriture », comme cuisiné par recette italienne » … et cela signifie que si, par exemple, un Américain, un Chinois, un Indien, ou le changer pour son goût, alors que la nourriture va devenir un hybride « italien / américain » ou « Italo / chinois, ou » italien / Indien « … qui ne sont pas exactement » original italien. « Malheureusement, ici en Italie la même chose se produit avec les cuisines étrangère et si vous allez dans un restaurant chinois, la nourriture que vous avez vraiment besoin est. « Italo / chinois ». La vérité est que tout le monde pense à défendre le originilità de leur cuisine nationale et ne donne pas une putain de paralyser la cuisine des autres nations. Bien sûr, tout est relatif et tout le monde est libre de manger ce que vous voulez, mais si par exemple ma mère passe son temps et de créativité pour cuisiner un plat (vraie cuisine italienne est surtout fait maison) et estime que la combinaison avec Parmigiano pas convient, alors je vais essayer de respecter sa demande … ou je vais aller manger ailleurs. Il serait également nécessaire de distinguer les «variations sur le thème » (par exemple le degré de hotness d’un aliment) de « vrai ordures » (par exemple le ketchup sur une tranche de gâteau à la crème), mais aussi dans ce cas, tout est relatif et le pargone terme ne peut être rapporté aux canons du goût européen. En conclusion, la substance du discours est que si vous ne respectez pas les règles générales de la cuisine italienne (ou tout autre aliment), qui avec le temps, il sera destiné à mourir. Mais je voudrais conclure avec une question: comment la France réagirait si les touristes ont mangé le fromage de Roquefort mélangé avec du ketchup et de la sauce de soja, ou fait le petit déjeuner avec du Champagne, mélangé avec Coca-Cola et le lait, et le spalmassero Foie gras sur un croissant à la crème?

      2. Hahahahahhahahah!!! Che schifo étaler du foie gras sur un croissant ! J’espère que les médisants qui ont lu cet article en répliquant « on s’en fout de ce que pensent les italiens » liront votre commentaire Andrea!!! Et je suis d’accord : pourquoi diable venir en Italie pour goûter à la cuisine en la déformant à sa guise! Au delà du respect pour toutes les mamma italiennes, l’intérêt du voyage passe aussi par la découverte et le respect des cultures et traditions locales. Quitte à dire qu’on n’aime pas!

  18. Il y a aussi une chose à ajouter que les italiens détestent : ceux qui mangent leur risotto à la cuillère ! Mon collègue est devenu fou à cette vue !

  19. Nous sommes actuellement à Rome et venons de nous faire avoir autour de la place Navone. Restaurant La Fraschetta, rue Via Sant’Agnes in Agone.(après vérification une horreur sur tripadvisor) Petite ruelle, à l’ombre et on s’est fait aborder par un rabatteur. Grande carte pas lisible du tout, bref il nous dit de nous assoir et nous porte de l’eau (5€) et les couverts (8€). Il insiste à 2 reprises pour avoir nos commandes d’apéritifs sans que nous ayons le temps de décrypter leur carte, donc 2 coca et une bière pression.(15€) Les pâtes (24€) servies par la suite étaient juste une horreur! Pas cuites, recouvertes de crème à en nager dedans. Bref, nous finissons, et « il conto per favore ». Le serveur me dit que ça se passe à l’intérieur. Pas de ticket de caisse, juste une calculatrice et 56€ d’addition! Il a vu ma tête et me dit que c’est « service non compris » et plus le service à payer etc… J’ai haï Rome et l’Italie toute entière durant un instant. Comment pouvait-on laisser ces saloperies continuer à voler les touristes de la sorte? J’ai appris une chose cependant, les restaurants où il y a des rabatteurs sont à éviter puisque les bons restaurants se reconnaissent aux serveurs occupés à servir une terrasse pleine et non pas à se prostituer le long d’un trottoir. Merci encore pour votre article, et j’espère éviter à des futurs touristes de passer une sale journée.

  20. Pour la carte bleue moi qui suis une habituée du Sud c’est surtout utile pour retirer du liquide au bancomat étant donné qu’il est interdit de voyager d’un pays à l’autre avec plus de 1000-3000 euros en liquide (dépend d’où l’on vient, toujours bon de se renseigner avant de passer la frontière pour pas être embêté)

  21. Pour la carte bleue moi qui suis une habituée du Sud c’est surtout utile pour retirer du liquide au bancomat étant donné qu’il est interdit de voyager d’un pays à l’autre avec plus de 1000-3000 euros en liquide (dépend d’où l’on vient, toujours bon de se renseigner avant de passer la frontière pour pas être embêté).
    C’est comme à Venise en revenant sur les tenues indécentes, il est strictement interdit de rentrer dans tout bâtiment religieux sans avoir au minimum un T-shirt à manche et le bas ne doit pas être trop court pour pouvoir visiter sinon vous aurez que le plaisir de faire des photos depuis l’extérieur.
    Comme aussi le fait de changer de l’argent à la banque, grosse erreur, il se garde un petite commission pour ça qu’on est perdant, pour ça c’est mieux la carte pour retirer de l’argent mais un conseil plutôt des grosses sommes et le moins souvent possible (sinon les frais vont monter au 7ème ciel).
    Et une dernière chose 😉 ayez toujours des petites coupures sur vous pour faire les marchés, parce que si vous parlez bien italien vous allez pas trop alléger votre porte monnaie

  22. Je pars pour Milan, ton article est très intéressant, mais le fait que les Italiens soient exaspérés de voir un touriste boire un cappuccino après 11h, je trouve que c’est un peu exagéré, non ? Pour ma part, j’ai reçu un correspondant Allemand chez moi, je lui ai fait des spaghettis à la bolognaise, à peine la tête tournée 30 secondes, je le vois mettre tout le contenu de son assiette dans du pain pour en faire un sandwich. J’ai trouvé cela amusant, contrairement aux italiens, qui n’auraient sûrement pas apprécié (car il est vrai que la cuisine italienne est sacrée). Mais ton article reste, comme je l’ai dit, très intéressant et très enrichissant. Alors un grand merci à toi !

  23. Bel article cocotte! Je suis tombé dessus en cherchant les raisons pour lesquelles le parmesan ne devait pas être mélangé aux fruits de mer, et j’avoue que ton « après quelques années ça fait pas bon ménage » ne m’a pas éclairé plus que ça! Je vais continuer mes recherches!! Merci en tout cas pour cet aperçu des coutumes locales!

    1. J’ai goûté récemment un plat de spaghetti aux moules et au parmesan! C’était particulier après toutes ces années à dissocier les deux. En fait le poisson ou les fruits de mer on un goût délicat, et le « cacher » avec les Parmesan est un peu absurde… non?

      1. Non, tous les goûts sont dans la nature, à la place du parmesan je conseille un bon camembert Normand lait cru ou même un bon Cheddar du Somerset et quant aux spaghetti rien de meilleur que des pâtes chinoises (l’Asie étant le berceau des pates et non l’Italie), ils font des lamian et c’est divin, rien à envier aux pâtes italiennes 😉 Cela porte un nom la Liberté.

  24. Bonsoir,
    Boire un cappuccino l’après midi ou mettre du parmesan ou même (oui je suis cruelle) du gruyère râpé dans ses pâtes au poisson, cela s’appelle la Liberté.
    J’ai voyagé dans de nombreux pays et le pays le moins attractif et le plus surévalué est sans aucun doute l’Italie, en comptant les séjours professionnels j’ai bien du y passer plus de 2 ans au total.
    Un pays qui par exemple refuse l’implantation de Starbucks sur son sol (et je ne fréquente pas cette enseigne..) est un pays qui se refuse à toute ouverture sur le monde extérieur. La Liberté et le Choix, le choix de choisir en boire un café Italien traditionnel en 2 minutes ou de boire un café crème cannelle pendant 25 minutes à la terrasse.
    Quant aux jeunes dans la fontaine, cela se verra dans tous les pays, il faut bien que jeunesse se passe, quant à appeler la police pour cela et leur faire payer une amende de 269 euros chacun, ce n’est pas en France ou ailleurs que l’on traiterais ses touristes ainsi, certes se baigner à moitié nu au pays si bigot du vatican.. Par contre pas d’amende pour ces nombreux Italiens qui conduisent comme des fous, chez eux, comme dans le Sud Est de la France.. Et qui non content de ne fréquenter que les restaurants Italiens de la cote d’Azur, répugnant la gastronomie Française, toujours ce même problème d’ouverture sur le monde.
    Anglaise d’origine, la France et la Belgique ont toutes deux su m’accueillir, mais j’ai su aussi m’ouvrir à eux.
    Certes les touristes doivent respecter les pays qu’ils visitent, mais on se doit aussi de respecter les touristes et leurs différences, et franchement si un touriste a envie de mettre du parmesan dans ses pâtes au moules ou autre, franchement on s’en fout.
    Par contre traiter les touristes comme des parias et les traiter comme des sous évolués et de plus les arnaquer en proclamant qu’il sont dans le plus beau pays de monde, un musée à ciel ouvert, ou le café se boit ainsi et pas autrement parce qu’il est le meilleur du monde (sous entendu le reste de la planète boit un café dég#####), que ce qu’il mange est une nourriture divine car la seule qui vaille etc… Résume une attitude bien trop répandu dans un pays qui ne vaut pas plus qu’un autre, mais un pays que l’on monte sur un piédestal..
    French Cocotte, merci de nous permettre le débat, la polémique, un grand merci à la liberté de votre pays, un pays merveilleux, si il en est.
    Mais faites le connaitre, faites en la promotion.. Vos voisins transalpins eux, ne se gênent pas eux pour vous démolir vous et votre pays et ils le font avec d’autres, peut-être même tous les autres, mais la France est vue comme une concurrente, et par jalousie ils sont capables d’un grand mépris.

    Non, tous les goûts sont dans la nature, à la place du parmesan je conseille un bon camembert Normand lait cru ou même un bon Cheddar du Somerset et quant aux spaghetti rien de meilleur que des pâtes chinoises (l’Asie étant le berceau des pâtes et non l’Italie), ils font des lamian et c’est divin, rien à envier aux pâtes italiennes 😉 Cela porte un nom la Liberté.

    1. Merci Madison pour ton partage d’opinion et d’expérience ! Que les italiens soient absolument anti français (et plutôt fermés au monde extérieur en général ) c’est certain et j’en ai souvent parle ici d’ailleurs ! La tolérance n’est pas leur fort!

    2. Madison Vandorpe, ciao, je suis italien (de la Sardaigne) et malheureusement je ne parle pas français. Mais j’espère me faire comprendre à travers le traducteur google.

      Il me semble que vous êtes d’origine anglaise, mais en même temps, il me semble que vous avez beaucoup de haine envers l’Italie et les Italiens. On dit généralement que la haine excessive cache une déception amoureuse …

      Bien sûr, je peux me tromper, mais ce qui est certain, c’est que vos jugements sont excessifs et peu objectifs.

      Tout d’abord, nous, les Italiens, ne sommes pas anti-français du tout! Nous admirons la France (et donc le Royaume-Uni) et la considérons comme une grande démocratie qui a énormément contribué à la construction de la culture occidentale. En particulier, je le prends toujours comme exemple (avec U.SA et le Royaume-Uni) que l’Italie devrait suivre pour devenir une «véritable démocratie»: en fait, le problème est qu’il n’y a pas de «limite aux candidatures» en Italie, alors Les politiciens peuvent être réélus presque infiniment!

      Ensuite, j’ajoute que nous, les Italiens, nous considérons comme «xénophiles» parce que nous avons toujours apprécié tout ce qui vient de l’étranger.

      En fait, en termes réels, le monde du divertissement italien a toujours eu des interprètes étrangers, y compris, par exemple, les sœurs allemands Kessler, l’actrice américaine Sidney Rome et Swiss Ursula Andress, les actrices françaises Corinne Clery et Edwige Fenech Le chanteur britannique Paul Bradley (connu sous le nom de « Mal ») et plus récemment l’actrice américaine Demetra Humpton, le modèle américain Randi Ingermann, l’actrice israélienne Moran Atias, la vedette de Wendy Windham, Victoria Silvstedt, Natalia Estrada. .. et tant d’autres.

      J’ajoute à cela que la langue italienne, contrairement à la langue française, accueille de nombreux mots étrangers.

      Starbucks? Tout d’abord, l’Italie est pleine de McDonalds, qui sont toujours pleins de clients, ainsi que des restaurants indiens en Chinois et toutes les nationalités. Deuxièmement, le fait que Starbucks n’a pas encore atterri en Italie (semble être la première ouverture en septembre à Milan) dépend des plans de l’entreprise, car (comme Pizza Hut) le produit qu’il propose doit traiter l’italien original !

      J’adore les fromages et les vins français, même si je n’ai jamais goûté à la vraie cuisine française (mais j’ai lu les recettes de Tolouse Lautrec et sa manière pittoresque de fermer le dîner, offrant à ses invités une vision de ses tableaux en dessert ) Mais aussi les hamburgers, les hot-dogs, et j’aime aussi la cuisine indienne, chinoise, arabe et méditerranéenne en général. Et je vous assure que beaucoup d’Italiens pensent comme moi.

      Alors, quel est le problème? Simple, l’Italie est un pays politiquement jeune, mais ses traditions sont très anciennes. La ville la plus ancienne, Matera, a 10 000 ans et ma région, la Sardaigne, a été habité pendant 5 000 ans. Vous dites que les Chinois ont donné naissance à des spaghetti, mais des pâtes en Italie existent depuis les temps étrusques! Ce sont deux inventions parallèles, puisque nous avons utilisé le grain que les Chinois ne connaissaient pas! En outre l’Italie est divisée en vingt régions différentes, chacune avec sa propre culture alimentaire qui a des centaines et peut-être des milliers de recettes pour chaque région (il n’y a pas que les spaghetti en Italie), mais même dans la diversité régionale, il existe un dénominateur commun égal à tout: le respect absolu de la nourriture traditionnelle. Il en résulte que si vous ne respectez pas, par exemple, la recette pour « Pesto alla genovese», qui ne sera pas un pesto comment Gênes.

      Donc, personne ne vous impose rien et vous êtes libre d’obtenir le spaghetti avec le cheddar, ou si vous voulez avec le ketchup, ou de ramasser le cappuccino dans l’après-midi, mais sachez que tout cela n’a rien à voir avec l’Italie. Et alors, il est évident que si vous venez en Italie et faites quelque chose comme ça, vous ne pouvez pas vous prétendre à ce que les gens ne pa soient surpris.

      Si je ne me trompe pas, la France a enregistré Champagne comme marque déposée pour éviter toute utilisation non autorisée. De plus, la cuisine française a été déclarée patrimoine immatériel de l’humanité.

      Eh bien, je pense que l’Italie aurait dû faire tout ce qu’il y a longtemps pour sauvegarder sa tradition gastronomique , alors, entre-temps, laissez-nous nous plaindre quand nous voyons modifier mal la notre cuisine et l’appelons «italien»!

      En bref, si je fais le peintre, je dois savoir peindre et si ma peinture suit clairement l’impressionnisme, je ne peux pas m’y établir comme un travail naturaliste au nom de la liberté. Si le jazz sonne, je dois respecter les canons du jazz et je ne peux pas l’appeler « rock » au nom de la liberté, car dans ce cas, tout serait l’opposé de tout et de la culture au revoir…
      De nous en Italie, il y a un moyen de dire ce qui peut être traduit plus ou moins comme ceci: « faire la dépense avec l’argent des autres », en ce sens que tout est bon, à condition que les dommages soient faits aux autres et non à nous !

      J’ai également remarqué que non seulement sous-estimer les dommages que les touristes font aux œuvres d’art (l’Italie est sans doute le plus grand musée du monde!) Mais ce spaghetti recommande d’utiliser le camembert Normand avec du lait cru. Le lait cru, et pas cuit, pourquoi? Peut-être parce qu’en France ce fromage est-il produit avec du lait cru? De toute évidence! Vous avez beaucoup de réflexion sur la culture alimentaire française et aucune pour l’italie, simplement parce que ce n’est pas votre culture!

      Voici ce que cela signifie pour « faire la dépense avec l’argent des autres », alors je me demande: que feraient les Français, si un jour, une multinationale alimentaire produirait le «Camembert français» avec du lait cuisiné et vendrait des hectolitres de vin de champagne fabriqués Avec de la poussière et le renommage avec un nom légèrement différent pour contourner les droits d’auteur?

      Mais je pense en fin de compte, à vous français, ça n’a pas d’importance, parce que vous n’avez pas notre culture alimentaire millénaire.

      1. Merci Andrea! Je n’ai pas bien compris le sens des derniers paragraphes, probablement un problème de traduction. Il me semble que les italiens et les français partagent la même fierté pour leur culture nationale notamment culinaire, se jalousent beaucoup sur le sujet, et que le débat est éternel!

  25. La liberté c’est de boire son café comme on veut et quand on veut, aucune leçon à recevoir de quelque italien que ce soit, vu le peu de compassion qu’ils ont envers les Français et la France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s