Je suis française… quand ça m’arrange (1/2)

Aujourd’hui une collègue me lance: « Ouais ça va, on sait bien que tu es française quand ça t’arrange ! ». Éclat de rire dans l’assemblée.

giphy4
grml grml (buit de la cocotte qui boude)

En fait, c’est vrai. J’avoue. Je suis sûre que d’autres expat’ vivent ce sentiment au bout d’un certain temps. Vous savez, cet instant où vous vous retrouvez à prendre partie pour votre pays d’accueil sur certaines choses, mais pas sur d’autres? Ce moment fatidique où vous constatez, avec aplomb, que sur tel ou tel point les « français » exagèrent peut-être un peu? Pire encore, cette exclamation que vous lancez commençant par « Nous, les italiens, …. ».

Vous voyez ce que je veux dire? Je suis sûre que oui.

J’ai fini par faire la paix avec moi-même. Je sais que je resterai française jusqu’à ma mort: difficile de se débarrasser complètement de ces us et coutumes ancrés au plus profond de nous par une enfance à la française… Mais les expat’ ont une part de l’âme à l’autre bout du monde, de l’autre côté du miroir. Un dysfonctionnement chronique de la pensée nationaliste traditionnelle. Une couille dans le potage. Un pète au casque.

giphy5
Dédoublement de personnalité, bonjour!

La maladie qui nous consume s’attrape par une exposition prolongée aux corps étrangers (généralement une exposition de moins d’un an est absolument sans conséquences sur l’organisme je vous rassure, partez en paix). Notre cerveau adopte peu à peu le point de vue des gens de notre pays d’accueil, leur manière de penser, jusqu’à un certain mimétisme à vous faire froid dans le dos.

Mais voyons plutôt quelques exemples de ma vie en Italie pour illustrer mon propos. Dans certains cas, je suis plutôt française, même si une part de moi reconnait les atouts de mon pays d’accueil…

Quand je parle italien avec un accent romano-français à couper au couteau…

Francaise à 80% quand je ne me fais pas comprendre, quand je parle une langue qui doit ressembler à du petit nègre (avec un accent sexy évidemment, les italiens adoooorent l’accent Français) aux yeux de mon interlocuteur, quand je ne suis pas assez « ronde » dans mes formules, quand je fais de grosses erreurs grammaticales, bref… quand j’ai l’air con, il est toujours agréable de pouvoir préciser « pardonnez moi, je suis française !« .

….mais un peu Italienne quand je force l’accent pour ne pas me faire arnaquer (dans les resto, dans les taxi, …).

Quand les ritals se mettent à parler de bouffe à table (ou ailleurs)…

Française à 90%. Les italiens parlent de bouffe matin, midi et soir. En gros après le classique « salut ça va? il fait beau aujourd’hui », le troisième élément de non-conversation en Italie c’est la quantité et la qualité de la bouffe qu’ils se sont envoyés la veille au soir, ou qu’ils prévoient de s’envoyer à midi, ou – pire, qu’ils se prépareront dans un hypothétique futur proche pas si lointain… Et quand on en a marre de parler de pâtes carbo on vire su le quatrième sujet… le foot (voir plus loin)!

giphy8
the fuck I give…

…et un un peu Italienne quand on se met à comparer la qualité des produits, l’attention que leur portent les italiens, et l’influence sur la qualité de leur cuisine… Le goût des tomates, des citrons, des artichauts… Venez, goûtez, et soyez vaincus par les fruits et légumes italiens!!!

Quand le foot, c’est la vie…

Française à 90%. Enfer et damnation! Au moins en France on a aussi le rugby, roland garros,  et parfois y a même un original qui se la ramène avec le handball histoire de varier les plaisirs.

200w
Booooooring

… et un tout petit peu Italienne depuis le jour où j’ai appris que les italiens traduisent quasiment tous les sports: Football –> Calcio (coup de pied), Handball –> Pallamano (Balle main), Volleyball -> Pallavolo (Balle Volée), Water Polo –> Pallanuoto (Balle Nage)… C’est pas trop mignon sérieux!!!??

Quand le débat s’enflamme sur la suprématie des traditions culinaires et viticoles de l’hexagone ou de la péninsule …

Ouch… en fait non. Je passe.

giphy6

Quand je suis une femme et que je fais des trucs bizarres (comme gonfler les pneus de ma twingo en jupe et en talons)…

Française à 75%. Je me sens personnellement en pleine possession de mes moyens pour, dans le désordre: me servir moi-même dans les stations essences, gonfler les pneus de ma voiture, vérifier le niveau d’huile ou changer le liquide lave-vitres, tenir tête à un être humain de sexe masculin dans une réunion, être payée autant que lui, porter ma valise (même si c’est agréable de se faire aider), ouvrir une porte, payer ma part au restaurant, ne pas savoir cuisiner, ne pas cuisiner, …

… 25% Italienne lorsque je me ballade en mini jupe et talons de 15 dans la rue et que je ne me fais pas harceler par des demeurés.  Adieu veaux, vaches, cochons, « file moi ton 06 salope« … Amen. Vous n’imaginez pas la paix intérieure de la femme qui marche tranquillement dans la rue la jupe au vent.

 

******

Affaire à suivre, car il y a aussi de nombreuses situations où je me sens plus italienne que française…

Credit photos: https://unsplash.com/@jeztimms

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s