Je suis Française… quand ça m’arrange (2/2)

Nous parlions il y a quelques jours des situations dans lesquelles je suis clairement Française, mais il y a aussi certaines situations ou je me sens un peu plus italienne…

Quand je conduis sportif (et que je double à droite en insultant les autres conducteurs)…

Italienne à 60% quand il s’agit de conduire n’importe comment, de se garer en triple file, de klaxonner pour un oui ou pour un non (c’est super cool en vrai de se conduire en gros débile de la route). J’insulte également les autres conducteurs en Italien parce que c’est beaucoup plus rigolo!

Petit aperçu d’un jour complètement normal sur la piazza Venezia, filmée par un touriste surpris:

Je précise que je traverse la piazza Venezia a vélo régulièrement, à mes risques et périls.

… mais quand même Française le reste du temps: faire attention aux autres sur la route, chercher à éviter à tout prix de tuer un piéton ou un cycliste, s’arrêter avant de traverser un carrefour alors que, devant moi, les voitures sont arrêtées à la queue leu leu, même si le feu est vert (parce que sinon le carrefour se retrouve complètement bouché et on met tous le double du temps à en sortir), bref… le civisme sur la route, grand absent en Italie. (J’ouvre une parenthèse mais je suis rentrée en France à Noël et les Français se sont mis à respecter les limitations de vitesse comme jamais… Impressionnant).

Quand on critique les collègues français en ma présence (´sont arrogants ces français)…

Italienne… à 51%…  J’avoue, en cas de litige, je n’essaie même plus de prendre la défense de mes compatriotes… « non mais grave, travailler avec des français c’est l’horreur » , « le manager de l’équipe française est vraiment un incompétent », « les français se la racontent trop »… J’entends ça tous les jours, et généralement j’adopte la solution la plus simple: le silence. Dans certains cas, je ne peux faire autrement que d’approuver. Il faut avoir vécu à l’étranger pour en prendre conscience, mais travailler avec les Français est assez pénible, honnêtement…  On n’est pas tous comme ça, heureusement, mais notre approche est souvent assez agressive. La première étape, c’est l’acceptation. « Bonjour à tous, je m’appelle Cocotte et je suis une française arrogante ». « Bonjour Cocotte! » . La seconde étape, c’est le travail sur soi. Avant de la ramener sur divers sujets, j’essaie de tourner 7 fois la langue dans ma bouche et de me mettre à la place de mon interlocuteur.  C’est dur, parfois je fais des rechutes, mais me soigne.

…Française, parce que c’est quand même pas de ma faute à moi si les italiens se vexent à la moindre remarque, que diable! Et puis après tout, de quelle rivalité parlent-ils? La France est le centre de l’Europe, du monde ET de l’univers tout entier, elle n’a aucun rival, Point 🙂 On n’a pas besoin de Trump pour faire que la France soit « great again » puisqu’on est déjà super great!*

giphy7

Blague à part, il faut admettre qu’il y a une part d’incompréhension qui vient probablement de notre manière de parler franche, directe, et pas toujours très positive. Sans chichi ni fioritures excessives. Cela peut passer pour de l’impolitesse, un coté un peu rude. Nous sommes très formels dans le monde du travail en général, et un peu avares de mots gentils ou de compliments. Cela nous rend froids et pas franchement sympathiques. Le français ne vit pas dans le monde de oui oui, et ne s’extasie pas en permanence sur le monde qui l’entoure. Surtout avec les personnes qu’il ne connait pas. Depuis que je vis en Italie je me force à « exagérer » mes sentiments. Au lieu de dire: « c’est pas mal! », je dis plutôt: « c’est super! Génial! Amazing! bon boulot ». Ça ne mange pas de pain et ça rend tout le monde plus content.

Quand on me dit que les français sont sales (‘z’ont quand même inventé le parfum – CQFD)…

Italienne à 50%… je suis plutôt hygiéniste. Alors d’accord l’obsession du bidet de nos amis transalpins est un peu drôle, mais au bout de 6 ans j’ai fini par l’utiliser moi aussi. En France, nous avons le gant de toilette, ils ont le bidet; un point partout.

Cadeau vidéo si vous ne les connaissez pas déjà, les Ritals font des vidéos rigolotes et sans aucune surprise le premier épisode porte sur le fameux bidet:

Française…quand je les vois exagérer sur l’hygiène. Par exemple cette manie de ne pas supporter que la nourriture touche la table et  de mettre un papier entre le pain/les plats et la table ou plateau repas dans les cantines (merci la planète).. J’aime que ce soit propre, mais un coup d’éponge ou un passage des plateaux à l’eau et le problème est réglé, non?

Quand on parle d’argent de manière décontractée…

Italienne quand j’en ai :)... Les italiens sont assez libérés de ce côté là: point de culpabilisation des signes extérieurs de richesse, au contraire. Se balader avec une grosse bagnole bien bling bling, une rolex en or la plus voyante possible, un sac Vuitton, … c’est la base en Italie. Si t’as pas les moyens tu prends un crédit à la consommation tu te démerdes. Paraître est important. Point. Et d’une certaine façon je trouve ça agréable.

Française quand je suis à découvert. En France on ne parle pas d’argent. On ne dit pas combien on gagne, et la richesse tend à se vivre cachée, feutrée. Et quand on ne roule pas sur l’or, cette pression sociale du paraître à l’italienne est plutôt frustrante. C’est cette richesse ostentatoire qui les pousse à tricher selon moi et c’est dommage…Après tout, les italiens sont un peu les champions de l’évasion fiscale en Europe, et on comprend pourquoi…

giphy9

***********

Bref, vous l’aurais compris, vivre à l’étranger nécessite une capacité d’adaptation et parfois, la culture locale s’imprègne en nous… et on perd un peu le sens de l’orientation. D’où viens-je, où suis-je, dans quelle « étagère », tout ça tout ça…

 

Credits photos: https://unsplash.com/@benceboros

 

 


* je souris déjà en pensant à l’avalanche d’insultes que je vais recevoir après avoir publié ce post!

Publicités

4 réflexions sur “Je suis Française… quand ça m’arrange (2/2)

  1. aaah le bidet, j’ai eu droit à beaucoup de fou rire avec mon chéri à cause de celui-là, enfin dans son cas ce n’est pas un bidet mais une petite douchette (il est sri-lankais).

  2. C’est marrant parce que mon copain (italien) dit que les français doivent toujours exagérer… genre dire d’une expo qu’on a aimé qu’elle est super, ou d’une expérience qu’on a vécue que « c’était génial »… Geniale en italien est réservé au génie, au sens premier du terme, quand en France on n’hésitera pas à l’accoler à une soirée entre amis par ex. J’ai bien aimé ton article, tout à fait d’accord sur la question de l’argent, vu qu’on m’a déjà demandé « ah tu travailles à Venise, cool, tu gagnes combien ? » Euuuh pardon ??

  3. Bonjour Cocotte,

    J’ai découvert votre blog cet am, et j’ai eu un énorme fou rire en regardant la vidéo des Ritals. Je vais vite voir les autres !

    Me concernant, j’ai découvert Rome en Février, et un je ne sais quoi me donne envie d’y retourner…le voyage est prévu en juillet.

    Merci pour vos articles, très bien construits et drôles et enrichissants !
    Brava !

    Ah oui, je profite de ce com’ pour vous demander si à tout hasard vous auriez une méthode à me conseiller pour apprendre l’italien.

    Bonne soirée Cocotte !

    Celine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s