Le guide pas politiquement correct pour apprendre l’italien

Cela va faire 7 ans maintenant que je vis et travaille en Italie. Je sais, je mérite une médaille 🙂

Pendant de longues années, j’ai été la seule « étrangère » au bureau. Au début du moins, car cela fait bien longtemps que je fais partie du papier peint, que de nombreux collègues ont été embauchés alors que j’étais déjà là, et ont quitté l’entreprise avant moi. Si je me suis sentie comme un bouton purulent au milieu de la figure dans mon bureau pendant les premières années, cela fait longtemps que personne ne fait grand cas de mon statut atypique.

Et pourtant, récemment, une nouvelle collègue américaine est arrivée. Et je vois de nombreux schémas bien connus se répéter. Evidemment je l’ai prise sous mon aile, « entre expat’ on se comprend », en mode vétéran revenu de la guerre. « Ouais moi aussi au début je pigeais que dalle aux conversations pendant les déjeuners, et je souffrais de ne pas pouvoir m’exprimer« .

giphy1

Le vrai problème de l’expatrié tout frais, au delà des différences culturelles évidentes, est celui du langage. Comment exister en tant que personne, avec sa personnalité propre, si l’on ne peut se faire comprendre complètement.

giphy

Ne pas se faire comprendre, ne pas avoir assez de vocabulaire dans la langue de son pays d’accueil, dans un pays comme l’Italie ou la moyenne des gens ne maîtrise pas vraiment l’anglais, c’est un peu comme ne pas exister. Ne pas pouvoir donner son avis, ne pas pouvoir exprimer clairement son point de vue, ne pas pouvoir s’enthousiasmer ou s’énerver correctement (« bordel de merde de chiotte » on dit comment en italien???), au final, c’est un peu comme ne pas avoir de personnalité, et donc… tout le monde vous prendra pour une personne gentille au mieux (« elle dit rien elle est mignonne »), antipathique au pire (« elle fait la gueule elle a l’air pas commode »). Alors que vous, vous êtes une personne aux milles facettes qui ne demandent qu’à briller au soleil!

Je conseille vivement à tous les francophones expatriés de se forcer dès le départ à apprendre l’italien, d’autant que – honnêtement – pour nous c’est du gâteau! Avant de partir, un collègue m’avait mise à l’aise: « tu verras, c’est super facile, il suffit d’ajouter un -o ou un -a à la fin de chaque mot« . Merci Patoche.

Alors oui, c’est un peu vrai que le rital ça peut se tenter comme ça. Mais quelque bases sont nécessaires quand même hein, faut pas déconner. Sino ça donnera quelquechoso comma ça. Et o se rendo bieno compto que ça ne peut pa fonctionno. Quoique… Sur un malentendu…

Bref, comment donc qu’elle a fait la Cocotte pour apprendre le rital ‘msieurs dames? J’ai utilisé 5 techniques différentes qui – mises ensemble – m’ont permis de me faire comprendre au bout de 2-3 mois, et de communiquer franchement au bout de 6 mois. Au bout d’un an je parlais presque couramment, et aujourd’hui je fais des fautes mais on va pas chipoter: je suis bilingue.

1 – La Méthode Assimil est ton amie

Si c’est votre première expérience dans l’apprentissage des langues en autodidacte, la méthode Assimil va rapidement devenir votre meilleure alliée! Oubliez immédiatement Duo Lingo et courrez acheter la méthode Assimil de base (avec le MP3 pour avoir une bonne idée de la prononciation c’est encore mieux).

Personnellement j’ai appris avec succès l’espagnol et l’italien en 2-3 mois grâce à cette méthode magique basée sur l’apprentissage intuitif. Des dialogues de la vie courante, pleins d’humour, avec des indications sur la prononciation et la traduction. De nombreuses notes sur la culture du pays, sur les doubles sens que peuvent avoir chaque parole, ou simplement des anecdotes amusantes. Toutes les 5 leçons, 2 pages de grammaire et conjugaison, et quelques exercices. Au fur et à mesure on assimile les mots sans effort et on finit par comprendre bien plus que l’on ne pense.  Je le lisais dans le métro parisien, et j’ai continué à suivre le programme avancé une fois en Italie, pour améliorer mon niveau de langue.

Succès garanti pour acquérir les bases!

2 – l’Alcool est ton ami

Je suis arrivée en Italie à 26 ans et on ne va pas se cacher, j’ai un penchant pour la fiesta caramba! Après 2 semaines de formation, mon entreprise a envoyé les nouveaux embauchés une semaine à la montagne, un peu pour se former, beaucoup pour faire du team building. La journée on bossait, le soir … c’était open bar ou quelque chose du genre.

C’est DINGUE avec quelle facilité je me suis mise à babiller en italien après 2 mojitos!!!

giphy2

Sans rire, l’alcool désinhibe, c’est un fait. Et l’apprentissage d’une nouvelle langue dont le cerveau connait quelques bases, mais qui reste encore « inactive » au début, ne peut que profiter énormément de cet absence soudaine de honte!

L’excès d’alcool, de cigarettes et le manque de sommeil est mauvais pour la santé. Ceci est un message de prévention de la Cocotte.

3.Le cinéma est ton ami

En Italie, et à Rome en particulier, la plupart des cinémas ne font pas vraiment dans la V.O. Il est donc presque impossible d’aller voir le dernier Star Was en Anglais Sous-titré. Cela dit, les films américains tout pourris en Version Italienne sont étrangement très compréhensible. Les premières minutes sont compliquées, mais vous verrez à quel point on se surprend à la longue à comprendre le sens des dialogues.

Le cerveau est capable de faire le raccord entre les bribes de phrases ou de mots qu’il connait et comprend, et le reste du dialogue, grâce à la magie de la mise en situation.

En gros, c’est comme apprendre à lire avec des livres illustrés pour enfant de 6 ans.

Soyez raisonnables cela-dit, ne commencez pas par un film d’auteur italien. Je vous parle du dernier Harry Potter dont vous avez déjà lu le livre, de Olympus has fallen où un mec tout seul sauve le président des United States juste parce qu’il connait tous les couloirs secrets de la maison blanche, je vous parle du dernier Twilight et autres films de bas niveau du genre.  Je vous parle des Gardiens de la -Galaxy, de Star Wars, etc…

On est la pour apprendre l’italien (compréhension orale), pas pour se cultiver….

giphy3

4.Sophie Kinsella est ton amie

Si vous ne connaissez pas Sophie Kinsella (mon mythe personnel) sachez que je vous pardonne. Mais vous connaissez probablement son oeuvre la plus importante, j’ai nommé le Best Seller incroyable vendu en 120 millions d’exemplaires dans le monde entier et dont Hollywood a fait un film tout pourri: « l’Accro du Shopping!!!! ».

Vous êtes probablement en train de détourner le regard et d’essayer de changer de site internet car je semble avoir pété une durite, mais attendez un peu. Pour travailler la compréhension écrite, et améliorer votre niveau de langue, votre vocabulaire et la construction de vos phrases, rien de tel que la lecture.

Et oui, mes amis, il va falloir bosser un peu, mais comme j’ai la flemme on va plutôt lire de la Chick Litt’ en Italien.

Pourquoi c’est bien? Parce que certes c’est en italien, mais le niveau de l’intrigue est tellement de bas niveau que c’est à la portée de tous (il faut commencer dans l’ordre la méthode de cocotte évidemment. D’abord il vous faudra quelques bases)!

giphy4

Un autre point positif de la Chick Litt’ en général, c’est que le style et le niveau de la langue est simple et moderne. Elle utilise des mots de la vie courante, que vous ne comprendrez pas toujours mais vous aurez Google à portée de main, et au fur et à mesure vous aurez dans un coin de la tête un bagage confortable d’expressions très utiles!

5.Tes amis sont tes amis

Difficile d’éviter de vous faire des amis Italiens si vous vivez en Italie, a priori. Cette technique a beau être la dernière ce n’est pas la moindre : moins chère et plus performante!

Il faut cela dit un peu de préparation: dites à vos amis ou collègues que, même s’ils vous comprennent, ils doivent vous corriger. Pas tout le temps (sinon la conversation serait impossible), mais lorsque vous faites une grosse erreur, lorsque vous avez vraiment fait un contre sens, etc…

C’est avec les vrais italiens que l’on apprend le mieux. Ils ne parlent pas l’anglais et seront ravis de faire l’effort de déchiffrer votre charabia, promis!

C’est un apprentissage continu, vous n’arrêterez jamais de vous améliorer grâce à eux. Encore aujourd’hui je me fais parfois corriger et j’apprends de nouvelles choses. Pas plus tard qu’hier j’ai découvert que le mot « genou » était irrégulier aussi en italien et que cela faisait 7 ans que je disais « i ginocchi »…. 

Et le dernier mot pour la fin de ce looooooong post : LANCEZ-VOUS! N’hésitez pas à dire n’importe quoi, à vous planter, à parler le chinois. Dans le pire des cas vous direz très sérieusement à votre patron une chose très cochonne sans même vous en rendre compte et… il explosera de rire!

Publicités

5 réflexions sur “Le guide pas politiquement correct pour apprendre l’italien

  1. Personnellement, j’avais testé Fabio Volo pour le volet littérature : bonne pioche ! Et Romanzo Criminale pour le ciné : raté… Pour le grand écran, faut pas aller trop vite et se rappeler que le dialecte, c’est le niveau 12 ou 13 de la compréhension 😀

  2. Bonjour Cocotte !

    Cet article tombe à pic, et répond à ma demande laissée dimanche dernier. Je vais investir dans l’assimil, ca sera une première étape !

    Vue que vous semblez adorable et efficace, j’abuse avec deux autres questions :
    -Existe t il aussi des lieux ou des temps de rencontres entre expatriés Français ?
    -Je souhaiterai prendre un cours de cuisine aussi en juillet, avez vous une bonne adresse à me conseiller ? J’ai réalisé des recherches sur internet, et il y a tellement d’offres qu’on s’y perd un peu…

    Un grand merci pour ce temps passé à écrire votre article, l’humour toujours présent. Un plaisir !
    Et si vous n’avez pas le temps de répondre à mes requêtes, aucun pb 😉

    Passez une belle journée dans ce beau pays de la dolce Vita !

    Celine

  3. Merci pour cet article instructif ! Je m’expatrie avec toute la famille chez les spaghetti dans 3 semaines, je parle espagnol mais pas italien… ça va être folklo. J’ai assimil mais j’en suis à la leçon 4 depuis 6 mois… je mise sur l’immersion pour m’y mettre de manière assidue ! Bref, je vais tenter ta méthode (surtout si après quelques leçons d’assimil on peut boire des mojitos 😉 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s