[j’ai lu] Au Temps où la Joconde parlait

Quand j’ai débarqué en Italie, ce que je savais de la Renaissance se limitait à de très lointains souvenirs de cours d’histoire, avec les courants de pensée humanistes (Érasme) et le développement de techniques nouvelles dans les Arts, en particulier l’usage de la perspective en peinture ou encore Léonard de Vinci et ses inventions géniales. Pas grand chose en somme pour un bac + 5 … Continuer de lire [j’ai lu] Au Temps où la Joconde parlait

Que faire quand il pleut à Rome?

Je ne peux pas m’arrêter devant le forum romain sans repenser à la première fois que j’ai visité Rome, un weekend de novembre 2008. Nous avions pris un hôtel dans le quartier de Monti, à deux pas des forums, et à peine terminé le petit déjeuner, alors que nous étions fin prêts à partir à la découverte de la ville… le ciel nous était tombé … Continuer de lire Que faire quand il pleut à Rome?

La breve histoire triste de Spelacchio

Les romains ont l’art de critiquer fermement mais avec humour leur politiques et la gestion catastrophique de la Ville Etnernelle. Souvenez-vous de leurs odes aux trous historiques, de leurs prix spéciaux pour sénateurs trop bien payés, ou encore de leur version « super splash » dans le métro quand la ville s’inonde. Dans la série « Rome court à sa perte mais mieux vaut en rire qu’en pleurer », … Continuer de lire La breve histoire triste de Spelacchio

Monti est-il encore hipster?

Monti, Rome. Un dédale de ruelles colorées pavées de San Pietrini, jonchées de petites boutiques de mode, de bars à vin et d’ateliers d’artisans. Un village au sein de la cité éternelle. Dans la Rome antique, le quartier était appelé Suburra (du latin sub-urbe, littéralement autour de la cité). Un quartier pauvre et populeux, véritable coupe-gorge où l’on risquait de croiser tous les malfrats de la … Continuer de lire Monti est-il encore hipster?

Retrobottega, gastronomie non-stop

Le week-end j’ai un rythme complètement décousu, et entre les courses chez mon fruttivendolo*, le sport et la lenteur de la dolce vita, je déjeune souvent vers 14-15h. A cette heure là j’ai parfois la flemme de cuisiner** quoique ce soit, et les cuisines des restaurants sont déjà fermées (note de la cocotte: les cuisines ferment en général vers 15h). Du coup je déjeune une … Continuer de lire Retrobottega, gastronomie non-stop